“Recovery” et “Peer” en rhumatologie – un concept qui a fait ses preuves pour un nouveau groupe cible

Les “Peer” sont des accompagnants en rémission ou personnes ayant le même vécu. Elles ont déjà progressé dans la gestion de leur propre maladie. Elles partagent leur expérience, donnant ainsi aux nouveaux malades l’espoir qui leur permettra d’emprunter avec confiance la voie de la rémission.

Le mot “Peer” vient de l’anglais et signifie “égal”, “semblable”.

Les “Peer” sont également appelés “experts de leur propre expérience” ou “compagnons  de rétablissement”  et utilisent  leur riche expérience pour accompagner les patients sur leur chemin de rétablissement dans les secteurs hospitalier et ambulatoire. Ils donnent de l’espoir aux autres et peuvent leur montrer comment vivre avec la maladie et l’accepter. Les “Peer” sont connus et établis dans le domaine de la psychiatrie depuis plus de 10 ans. Ils sont également appelés “experts de leur propre expérience” ou “compagnons  de rétablissement” et utilisent leur riche expérience

Les domaines de responsabilité des “Peer” comprennent la gestion des groupes de rétablissement, l’organisation et la gestion des trialogues. Les trialogues sont des groupes d’échange entre les personnes concernées, leurs proches et les spécialistes (médecins, personnel infirmier, thérapeutes, etc.)

  • A qui voulons-nous nous adresser ?

    Aux personnes atteintes de maladies inflammatoires (par ex. polyarthrite rhumatoïde, sclérodermie, etc.), qui souhaitent transmettre leurs expériences à des patients nouvellement malades et à suivre une formation en vue d’aider ces patients (PEERS).

  • Qu’attendons-nous de la formation ?

    Elle doit apporter aux personnes concernées les méthodes nécessaires dans leur démarche d’accompagnement.

  • Où puis-je pratiquer mes connaissances après la formation ?

    Dans les cliniques de rhumatologie, de réhabilitation, les cabinets médicaux, les soins à domiciles, les étudiants, les cliniques de jours, les homes…

L’objectif est que d’ici la fin 2021, chaque personne nouvellement diagnostiquée avec une sclérodermie systémique ait un “Peer” qui puisse l’aider à trouver son chemin dans la jungle des maladies systémiques.

Nous nous réjouissons de ce projet très important de l’ASS et espérons que cette idée se propagera à d’autres organisations de patients.

Vous souhaitez avoir plus de renseignements concernant la formation “Peer”, n’hésitez pas à prendre contact avec notre secrétariat.

Article complet paru dans le scleronews 19 (novembre 2020)